Menu

L’étude de marché a démontré au créateur d’entreprise qu’il est prêt à concrétiser son projet. Il peut passer à la démarche suivante, indispensable et cruciale : le plan d’affaire.

Le plan d’affaires (business plan ou plan d’entreprise), est le document dans lequel le porteur de projet décrit les objectifs qu’il veut atteindre à court et moyen terme, et comment il fera pour y parvenir.

Ce document permet de matérialiser le projet, voire de le réorienter si nécessaire. Il constitue un gage de sérieux envers tous les partenaires potentiels du créateur d’entreprise. Il est notamment indispensable pour s’adresser aux banques et aux organismes financiers afin d’y solliciter un crédit.

Il n’y a pas de plan d’affaire prédéfini, sa forme reste libre. Il y a cependant des règles incontournables :

  • Les prévisions de résultats doivent correspondre aux analyses sur lesquelles elles reposent. Il faut relier les hypothèses futures à des faits du passé ou du présent et envisager l’avenir avec prudence.
  • Il est conseillé d’établir trois hypothèses de résultats, une haute, une moyenne et une basse, toutes trois financièrement viable. Elles doivent prouver que les conditions de la réussite sont présentes dans votre projet.
  • Prévoyance et agilité. Un bon plan d’affaires doit prévoir une situation nouvelle et pouvoir être adapté en conséquence. Ceci en fait un outil de gestion à court, moyen et long terme.
  • Etablir un plan d’affaire peut prendre quelques jours à quelques mois. Il faut y consacrer le temps nécessaire et ne pas hésiter à se faire aider par des professionnels. Ils détectent facilement les éventuelles faiblesses du dossier, leurs conseils seront précieux pour la suite.
  • Le plan d’affaire doit être finalisé et maîtrisé jusque dans les détails avant d’entamer toute demande de soutien financier (levée de fonds, demande de financement). Pas crédible, pas de crédits…

Ressources en Wallonie

  • Depuis le 1er mars 2017 un nouveau dispositif, les Chèques-Entreprises, a été lancé dans le cadre d’un portefeuille intégré d’aides aux entreprises. Dans le cadre de ce nouveau dispositif, les « Chèques conseil à la création d’entreprises », peuvent couvrir des dépenses de consultance liées à l’étude de faisabilité à l’établisement d’un buisness plan ou encore au choix d’une structure juridique.
    Pour en savoir plus : Cheques-entreprises.be : « Chèques conseil à la création d’entreprises »
  • Voir aussi notre page consacrée aux aides financières

Autres ressources